Appel: Recommandations du 2ème Forum Aswat en Nissa pour la COP22

capture-decran-2016-10-14-15-17-06-314x506

Les 3 et 4 octobre 2016, s’est déroulé à Marrakech, en présence de la secrétaire exécutive de la convention des nations unies sur la lutte contre la désertification et de  nombreuses représentantes de la société civile, le second forum Aswat Nissae (voix de femmes) organisé par des chercheurs universitaires de l’IRD, avec le soutien du CNDH: voir le programme ici.
À l’issue de ce forum, un appel a été lancé visant à porter la voix des femmes au cœur des négociations de la COP 22!

Appel

De la COP 7 à la COP 22, de Marrakech à Marrakech : la Voix des femmes pour l’égalité et la justice climatique.

Recommandations du 2ème Forum Aswat en Nissa pour la COP 22

Le 2ème Forum Aswat en Nissa, demande :

Concernant le préambule de la déclaration finale de la COP 22

Que le principe de parité soit appliqué au sein des délégations des parties prenantes dans les prochaines COP.

Qu’une approche transversale du genre s’applique à tous les nouveaux objectifs de développement durable et qu’elle se manifeste dans toutes les négociations sur ces problématiques.

Que l’intégration de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes soit posée en principe comme condition préalable à leur autonomisation.

Que la COP 22 soit l’occasion de synergies Nord-Sud et Sud-Sud sur le double fondement de l’égalité des sexes et du développement durable.

Concernant l’amélioration de la prise en compte des voix féminines :

Que soient intégrées les femmes dans les processus de négociation décisionnelles à tous les niveaux dans la perspective de la parité.

Que les plans d’action nationaux et de suivi intègrent des politiques basées sur le genre.

Concernant le savoir sur le genre et le changement climatique

Que la recherche scientifique sur la question du genre et du changement climatique soit considérablement développée et qu’elle bénéficie d’une partie des financements du fonds climat : la recherche fondamentale doit assurer sa mission critique tandis que la recherche appliquée doit documenter les liens entre changement climatique et rapports de genre.

Que soient développés des outils méthodologiques et métriques, des indicateurs climatiques sexo-spécifiques pour mesurer l’impact des changements climatiques, permettre l’évaluation des politiques publiques et aider à la décision dans le choix et le ciblage des financements selon les marqueurs genre CAD de l’OCDE.

Que soit favorisé l’accès à l’information, les transferts de technologie, la formation en direction des femmes.

Que les savoirs locaux et les pratiques écologiques utiles pour l’adaptation soient valorisés et favorisés et diffusés.

Considérant les moyens

Que tous les financements du fonds climat soient affectés à des projets sensibles au genre en objectifs prioritaires ou secondaires en veillant à un équilibre urbain-rural.

Que soit facilité l’accès des femmes à l’information, aux mécanismes de financement, aux outils d’aide à la constitution de réseaux et de collectifs.

 

Pour plus d’informations : OUIDAD TEBBAA o.tebbaa@uca.ac.ma

L’ensemble des documents est également disponible sur le site de la Coalition au lien suivant :http://www.coalitionclimat22.org/fr/2016/10/14/recommandations-2eme-forum-aswat-nissae-cop-22/.
Posted in Actualité, COP22 and tagged , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *