Carrefour des initiatives et des Pratiques Agro-écologiques

Le Carrefour des Initiatives et des Pratiques Agroécologiques (CIPA) a été inauguré le 27 mai 2015. Il est implanté au cœur du Maroc, en milieu aride, entre Ben Guérir et Marrakech dans le village de Douar Skoura.

Il est l’aboutissement de dix années de réflexion et de prospection qui ouvre des perspectives d’avenir  très ambitieuses quant à la mise en œuvre des pratiques agroécologiques dans un milieu aride, à priori hostile.

Le CIPA est:

  • Un lieu de démonstration de la pertinence des techniques agroécologiques  dans une région rurale enclavée frappé par la désertification tant biologique qu’humaine.
  • Un espace de recherche propre à l’expérimentation, à la sensibilisation et à la formation permettant de tester et de diffuser des alternatives techniques et sociales,  liées à une agriculture durable et  à des modes de vie responsables.
  • Un centre de formation et de diffusion de l’agroécologie.

Il répond à 4 objectifs principaux, lesquels structurent ses 4 pôles:

  • Le pôle ferme expérimentale : Expérimenter et démontrer la pertinence de l’agroécologie face à la désertification naturelle et humaine des régions arides
  • Le pôle formation/pédagogie : Former les paysans, animateurs et acteurs territoriaux et transmettre l’éthique agroécologique aux différentes générations et couches sociales
  • Le pôle accueil : Diffuser des savoir faire et savoir être agroécologiques avec des échanges culturels solidaires sud/sud , sud/nord
  • Le pôle diffusion : Animer les réseaux nationaux et internationaux et promouvoir les techniques pérennes de l’agroécologie

Depuis 2011, des  ateliers participatifs ont été organisés avec les villageois pour la construction de haies vives, de citernes de récupération des eaux de ruissellement, ou pour la mise en place d’un jardin agroécologique pédagogique. Ces ateliers ont permis d’ores et déjà une appropriation certaine des paysans du douar autour du CIPA.

Un rayonnement national et international .Par sa mission  d’expérimentation, de diffusion, de formation et d’accueil, ce centre se veut un lieu d’échange Sud-Sud et Sud-Nord.

La portée du projet qui puise sa force de son ancrage local  fera de ce lieu un carrefour de référence pour tout le pays, pour  la zone méditerranéenne et pour la zone  subsaharienne particulièrement sensible aux processus de désertification.

Architecture en bio construction: La conception du bâti fait partie de la démonstration d’un possible « bien vivre » contemporain, dans la campagne la plus reculée, avec des moyens et une empreinte écologique minime. Sur trois hectares, le centre, conçu en éco construction  avec  un savoir faire et des matériaux locaux  fonctionnera en totale autonomie : eau, énergie et production alimentaire dans le respect des pratiques traditionnelles et la bonne gestion des ressources naturelles.

Partenaires de réalisation de ce projet

 

Laisser un commentaire